Atelier 3

L'humain d'abord

10 Octobre 2019

Environ 130 personnes étaient présentes à l’atelier citoyen du jeudi 10 octobre, qui s’est tenu dans le quartier Vieux-Pont/Sainte-Geneviève. L’atelier était consacré aux questions de santé et de handicap.

 

Les discussions ont été riches en faveur de la santé et de l’accessibilité pour toutes et tous. Et, les propositions fourmillent :

Sur le handicap :

  • Former les animateurs des centres de loisirs à l’accueil des enfants en situation de handicap
  • Développer l’adaptation de l’espace public aux personnes porteuses de handicaps, en priorisant les problématiques de largeur des trottoirs, de positionnement des lampadaires et de mobiliers urbains
  • Intervenir auprès des transporteurs publics (RER, Bus, Tramways) pour une meilleure adaptation des transports en commun aux personnes porteuses de handicaps
  • Augmenter le nombre de logements sociaux adaptés à des personnes handicapées et faciliter les mutations vers les logements adaptés
  • Passer un accord avec les maisons de retraite pour que les gériatres puissent mener des consultations hors les murs
  • Mettre en place une plate-forme numérique pour faciliter l’orientation des personnes en situation de handicap vers des médecins habitués à prendre en charge ce public
  • Développer un projet d’habitat inclusif, avec un accompagnement spécifique, une formation des gardiens au handicap, et une sensibilisation des voisins
  • Soutenir les associations spécialisées dans l’accompagnement des personnes en situation de handicap dans leur recherche d’emploi
  • Soutenir les actions de sensibilisation au handicap dans les services publics, les entreprises et les associations

Sur la santé :

  • Développer la mise à disposition de locaux commerciaux pour l’installation de médecins libéraux, en particulier des médecins généralistes dans les quartiers
  • Créer dans le nouveau centre de santé municipal ou à l’hôpital de Nanterre des permanences de médecins généralistes sans rendez-vous, ouverte les dimanches et jours fériés
  • Faciliter l’installation d’un cabinet médical de pédiatrie dédié aux soins de premier secours des enfants
  • Au sein des centres de santé municipaux et de l’espace santé jeunes, développer la présence de professionnels de l’écoute pour faciliter l’orientation vers les soins de santé mentale ou psychique
  • Animer un réseau de coordination dans le domaine de la santé mentale et psychique